Violences à N’Zérékoré: plusieurs malades signalés dans les rangs des prisonniers du (FNDC)

De sources proches du dossier, beaucoup parmi la quarantaine de leaders et militants du Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC) arrêtés suite aux violences survenues à N’Zérékoré en marge des élections forcées du 22 mars et transferés dans une prison à Kankan, souffrent de maladies.

C’est en prison que beaucoup ont chopé des maladies, nous confie un proche des personnes concernées. Selon une autre source, Me Salifou Béavogui, l’un des avocats du FNDC serait en route pour la ville de N’Zérékoré, où siège le pool de juges en charge du dossier. L’avocat va davantage se munir d’informations concernant le dossier. Ce n’est pas tout, il porterait une demande du pool d’avocats du FNDC portant sur une mise en liberté provisoire de ses clients en attendant leu jugement qui tarde à arriver.

Le FNDC est à pied d’oeuvre pour l’organisation d’une marche le 08 juillet à Conakry. Cette marche qui va marquer la reprise des manifestations contre un éventuel troisième mandat d’Alpha Condé, s’inscrit aussi dans le cafre d’une protestation contre l’emprisonnement de militants et leader dudit front.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :