Vague d’arrestations de personnes à Conakry : ‘’Nous avons à faire à une menace qui ne dit pas son nom’’

Plusieurs jeunes guinéens ont été arrêtés et conduits au camp militaire de Soronkoni de Kankan, en Haute Guinée. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Damantang Albert Camara, confirme les faits sans donner de détails sur les raisons de leur interpellation.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile affirme que ‘’tous ceux qui ont été arrêtés par la police ont été soit déférés, soit libérés ou mis dans le cadre d’une procédure judiciaire, donc déférés’’.

Pour ce qui des jeunes appréhendés par des forces de sécurité et conduits au camp militaire de Soronkoni à Kankan, le ministre Damantang Camara ne nie pas les faits et donne des précisions.

‘’Il y a plusieurs services de sécurité, dont la sécurité d’Etat. Nous avons à faire à une menace qui ne dit pas son nom avec des informations très précises que j’éviterais d’évoquer-là, qui font qu’il y a eu effectivement un certain nombre d’arrestations avec les services de sécurité de l’Etat et qui sont traitées en attendant la fin des enquêtes’’, indique le ministre Camara dans la Tribune de l’Actu.

Avec Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :