Une nouvelle plate-forme politique voit le jour en vue de la présidentielle

C’est une plate-forme qui se veut innovante pour trouver des solutions pour le pays, qui a vu jour samedi 25 juillet 2020 à Conakry. Elle est dénommée Union Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (UNAD).

Les partis et mouvements politiques qui la composent sont : l’UGDD, l’UPG, La troisième dynamique, le Mouvement Populaire pour le Changement, l’Union Nationale pour la Prospérité, l’UDRP et la Plate-forme Guinéenne pour l’Unité.

« Nous sommes actuellement dans une situation, politiquement, économiquement et socialement difficile. Notre unité est menacée, l’avenir économique de notre Nation est incertain. Le risque en République de Guinée est devenu très élevé, notre sécurité intérieure et extérieure est devenue fragile à cause de nos divisions internes,… Face à cette situation très complexe, il est bon de prendre du recul, d’observer notre passer, d’analyser notre modèle d’union à travers le monde pour réfléchir scientifiquement en matière de théorie d’organisation pour proposer à nos compatriotes, du nouveau en terme d’organisation politique impersonnelle, adaptée au contexte de la diversité guinéenne. Au besoin d’alternance politique interne à la tête de nos organisations (…). C’est donc cette solution innovante et cette conception nouvelle que nous voulons présenter à nos compatriotes… », a lu le coordinateur de l’UNAD, Dr Alpha Mady Soumah.

La plate-forme à en croire ses membres, entend se baser sur ce qu’elle appelle la gouvernance vertueuse.

Parmi les critères que met en avant l’UNAD, le coordinateur de l’union n’est pas forcément le candidat. Et en plus, pour être candidat de la plate-forme, il faut être âgé d’au moins 35 ans.

Tout de même, l’UNAD annonce présenter un candidat à l’élection présidentielle prochaine.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :