Une députée de l’UFDG mis aux arrêts…

Djessira Traoré, députée uninominale de Mamou, en partance pour la sous-préfecture de Ouré Kaba, a été interpellée mercredi par des gendarmes. L’intéressée assure qu’elle était en mission de sensibilisation pour convaincre les partisans de l’opposition à ne pas se rendre aux urnes le 1er mars prochain.

‘’Ce matin, j’étais en partance pour Ouré Kaba afin d’aller contacter les militants et sympathisants de l’UFDG, de l’opposition pour leur dire de ne pas aller au vote, de ne pas participer au referendum qui va tuer la démocratie et la constitution. C’est en cours de route que des gendarmes sont venus barrer mon véhicule pour dire que je suis interpellée’’, explique la députée uninominale de Mamou dans l’émission Œil de Lynx.

Et de poursuivre : ‘’Lorsque j’ai demandé où ils veulent m’amener, ils m’ont dit à la gendarmerie. Nous sommes partis à la gendarmerie où ils vont m’auditionner. J’ai dit que je ne dirai aucun mot sans mon avocat.  Quelques temps après, ils m’ont envoyée à la justice. Finalement, le procureur m’a dit de revenir à 12h’’.

A la question de savoir si elle ne craint d’être placée en détention, la parlementaire répond : ‘’Moi, je m‘en fous de ça. Je n’ai pas peur de la prison parce que je n’ai rien fait.  Quiconque aime le président doit lui dire de se reposer et de chercher un autre candidat. S’il n’en a pas, qu’il sorte par la grande porte’’.

Pour elle, seuls les ‘’gens qui veulent dilapider les ressources du pays et bruler la Guinée’’ qui veulent le maintien d’Alpha Condé au pouvoir. ‘’Plus de 30 pick-up remplis de bérets rouges et des forces spéciales sillonnent la ville. Donc il n’y a pas de campagne, c’est juste une intimidation en kidnappant des gens’’, dit-elle.

Avec Visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :