Un guinéen interdit de séjour en France pendant 10 ans pour avoir modifié son âge

Trois hommes, en situation irrégulière, ont été condamnés mercredi 7 avril pour escroquerie et interdits de séjour en France. Interpellés la veille par la police de l’air et des frontières, à Montpellier, ils se faisaient passer depuis plusieurs mois pour des mineurs non accompagnés.

Ils viennent du Bangladesh, de Guinée et du Sénégal. Trois hommes majeurs se sont faits passer pendant plusieurs mois pour des mineurs isolés.

Mercredi, le TGI (Tribunal de Grande Instance) de Montpellier les a condamnés pour escroquerie.
Les deux premiers ont écopé de 3 mois de prison avec sursis et de 10 ans d’interdiction sur le territoire national. Le troisième sera reconduit à la frontière.

L’enquête a été menée par les services de la police de l’air et des frontières.

On a travaillé sur des faisceaux d’indices en vérifiant et comparant les documents présentés aux autorités des différents pays d’accueil en Europe.

Laurent Siam, directeur interdépartemental de la PAF.

L’examen osseux des trois migrants a finalement prouvé qu’ils ont entre 7 et 20 ans de plus que l’âge qu’ils avaient déclaré aux autorités, notamment pour 2 d’entre eux à leur arrivée en Italie.

Des filières clandestines de passeurs

Pour le Conseil départemental de l’Hérault, chargé de l’accueil et de l’hébergement des mineurs non accompagnés, le préjudice approche les 400.000 euros. Les faux documents des migrants fuyant la misère ou le danger qui les menacent dans leur pays sont la plupart du temps fournis par ceux qui en profitent, les passeurs.

« Nous parvenons à démanteler une filière d’immigration clandestine chaque année », précise le commissaire divisionnaire Laurent Siam. La lutte contre les passeurs reste très discrète et la justice peu disposée à évoquer ce sujet polémique.

Par Francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :