Un ex-secrétaire d’Etat français conseille à Alpha Condé de déclarer qu’il ne briguera pas un 3e mandat

L’homme politique Kofi Yamgnane, ancien secrétaire d’Etat français chargé de l’Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Intégration, estime que le président Alpha Condé a reporté les élections en raison de fortes pressions exercées sur lui.

L’ancien maire de Saint-Coulitz, une commune du département du Ministère, assure que ‘’la pression internationale sur lui était beaucoup très forte. La CEDEAO, l’Union africaine, même la France, sans compter le peuple guinéen, les partis de l’opposition, tout le monde s’est opposée à cette affaire. Il a senti qu’il ne pouvait pas rester isolé sur la scène politique internationale’’.

Il estime que le report des élections est insuffisant. Car, affirme-t-il au micro de RFI, ‘’beaucoup (de chefs d’Etat africains) reculent de quelques jours ou semaines. Pourtant, ce n’est pas ce qu’on leur demande. On leur demande de prendre le temps de réfléchir’’.

Kofi Yamgnane dit comprendre la position des chefs d’Etat qui changent de constitution. Toutefois, dit-il, ‘’si c’est pour leur propre calendrier interne, c’est-à-dire pour pouvoir se représenter indéfiniment aux élections, ça ne tient pas la route’’.

A la question de savoir si le pouvoir de Conakry est fragile, il répond : ‘’Evidemment ! Il n’y a pas qu’à Conakry, il y a peu qui sont légitimes. Ils savent bien que s’ils n’ont pas le soutien de leurs pairs, ça peut déraper assez vite’’.

Il conseille à Alpha Condé de renoncer à son projet de nouvelle constitution. ‘’Si c’est pour moderniser la vie politique, le financement des parties, la liberté de constituer un parti, il peut le faire dans ce sens et dire : ‘Je fais cela, ce n’est pas pour moi, c’est pour moderniser mon pays, je ne me représente plus’’.

Source Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :