Un ex-membre de la CENI appelle à la vigilance face à Alpha Condé : ‘’C’est un lion qui est blessé, il va encore resurgir’’

L’ancien directeur du département Formation et Accréditation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déclaré samedi qu’il ne faut pas crier victoire trop vite après le report de la date des élections législatives et référendaires.

‘’En annonçant le report du double scrutin, le président de la République a voulu nous distraire. Ce n’est pas de gaité de cœur qu’il a accepté de reporter les élections’’, a affirmé Jacques Bonimy, président de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG).

Il assure que le report des élections est dû au fait que le président Condé a constaté que ‘’la CENI n’était pas prête techniquement et que le matériel avait été détruit sur le terrain. Par manque de matériel, ces élections ne pouvaient pas se tenir’’.

L’ancien commissaire électoral appelle les guinéens à faire preuve de vigilance. ‘’Le report des élections ne doit pas nous amener à dormir. C’est un lion qui est blessé, il va encore resurgir. Il a besoin d’un petit temps pour se préparer’’, a alerté M. Bonimy.

Il encourage les guinéens à redoubler d’efforts pour ‘’combattre ce projet de nouvelle constitution. Les législatives organisées avec un fichier pourri, ne sont qu’un alibi pour organiser le référendum. Prenons garde, préparons-nous. A chacun de se mobiliser pour aller jusqu’à l’objectif final’’.

Source Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :