Un avocat exige l’arrêt des tueries dans les manifs sur l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa

Le procès de Bella Bah s’est ouvert lundi au tribunal de première instance de Kaloum. Arrêté le 25 janvier, le mis en cause est poursuivi pour des faits d’incitation à la violence et menaces de troubles à l’ordre public.

Son avocat Me Hamidou Barry a confié à la presse que ‘’les débats ont tourné autour des tueries, violations de domicile ou encore de la femme qui a été utilisée comme bouclier’’.

Il affirme que’il est reproché à son client d’avoir fait des ‘’déclarations relatives aux tueries [et dénoncé] le fait qu’on entre dans des concessions situées dans la zone de Ratoma, renverse des marmite et jette des ordures dans les puits. Il a dénoncé ces faits qu’il a portés à la connaissance du public’’.

Pour l’avocat de la défense, ‘’c’est tout à fait normal de condamner les tueries. Après 134 morts, il n’y a aucune enquête. Nous demandons à ce que ces crimes-là soient élucidés et qu’on arrête de tuer des enfants. Que cela s’arrête quel que soit le motif’’.

L’affaire a été renvoyée le mercredi 5 février pour les plaidoiries de la défense et les réquisitions du ministère public. Me Barry rassure que ‘’nous avons de fortes chances de gagner ce procès’’.

Avec VisionGunee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :