Tribune : le Référendum, l’expression souveraine du Peuple (Par Seydouba Sylla)

L’annonce du couplage des élections législatives avec la tenue du référendum tombée comme un couperet,  sonne le glas des espoirs de la société politique qui n’a pas pu s’affranchir de la plateforme FNDC, qui trouve son salut uniquement dans les actions subversives à tous les niveaux de notre société, au détriment du cadre formel de contradiction qui est l’essence même  de la démocratie.

Par cet acte constitutionnel, la République a montré à la société politique qu’elle est plus forte  que tout, en dépit du fait que les plus cyniques s’essaient à l’étranger de lui coller une image hideuse en l’affublant de toutes les aversions que peut engendrer la mauvaise foi. Nulle action de déstabilisation fut-elle soutenue par les politiques qui prêchent la radicalisation ne peut l’affaisser, car ses institutions en l’espace d’une décennie ont été fortement enracinées par la loi.

Etant entendu  que la démocratie doit maintenir sa pureté par des assemblées législatives, il n’en demeure pas moins que la République pour sa grandeur, a besoin d’être régie par de nouveaux textes en adéquation avec ses réalités voulue par la grande majorité à travers le référendum.

Il ne s’agit pas de changer le FNDC de son aveuglement idéologique qui est d’ailleurs l’illustration assez éloquente que la République n’est pas répressive, puisqu’elle accepte même les manifestations violentes de celui-ci pour éviter  la dictature, en préservant les équilibres de la démocratie.

Aux politiques qui se sont emmurés dans une contestation systématique et ne croient pas en la nécessité de ce référendum, il ne s’agit pas de renoncer à vos convictions ou de promouvoir un destin singulier. L’Etat garantit la démocratie pour conférer au peuple de Guinée la plénitude de sa souveraineté.

Avec mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :