TPI de Dixinn/Procès de Foniké Manguè : le Procureur de la République ne veut pas qu’on parle de troisième mandat

C’est l’autre face du procès du responsable de la mobilisation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) qui a démarré le jeudi, 06 août 2020, devant le tribunal de première instance (TPI) de Dixinn.

A la place d’un procureur de la République défenseur de la société dans son ensemble, l’assistante a plutôt vu en face de la défense, “un militant engagé” de la mouvance présidentielle.

A l’entame des débats, les avocats de la défense ont laissé entendre que leur client est devant un juge parce qu’il est contre un troisième mandat d’Alpha Condé alors que les promoteurs de ce projet sont au palais du peuple, en toute liberté. Il n’en fallait pas pour provoquer la colère du représentant du ministère public.

Dès sa prise de parole, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, Siddy Souleymane N’Diaye, a déclaré ceci: « Monsieur le président, veuillez à ce qu’on ne parle plus de troisième mandat dans cette salle, à partir du moment où la République de Guinée a adopté une nouvelle constitution. Il ne faut pas donner à ce procès une connotation politique », a- t-il déclaré en substance.

À noter que tout le long du procès, les avocats du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se sont basés sur la constitution de mai 2010.

Source Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :