Texte modifié de la constitution : « qu’on parle de falsification, je suis étonné» (Souleymane Keita)

Alors que le barreau soutient « une délinquance juridique » et demande le retrait du texte constitutionnel, la mouvance exprime son étonnement.

Pour Souleymane Keïta, député du RPG, aucun changement n’a été apporté au texte.

«Il y a un avant projet qui a été vulgarisé, je dirais, au niveau national et la Constitution publiée dans le journal officiel est effectivement la mouture finale qui a été transmise par la Cour constitutionnelle et sur laquelle le peuple a voté le 22 mars. Alors qu’on parle de falsification, je suis étonné», a-t-il déclaré au micro de nos confrères de radio france internationale.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :