Tentative de « coup d’Etat » en Guinée ?De nombreux militaires déférés…

De nombreux militaires ont été déférés cette semaine à la maison d’arrêt de Conakry, a appris Africaguinee.com. Pour le moment nous ignorons leur nombre.

Une source proche de la maison centrale nous a confirmé l’information sans préciser le nombre de militaires incarcérés ni les motifs pour lesquels ils sont arrêtés. « Nous avons reçu un lot ici, mais je ne peux pas en dire plus », déclare notre source. Mais certaines indiscrétions évoquent une dizaine.

Une source proche du ministère de la justice admet, mais n’a pas souhaité pour le moment commenter le sujet. Au niveau du parquet du tribunal militaire, c’est également le black-out.

A la veille du scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier, des coups de feu ont retenti à l’intérieur du camp Alpha Yaya Diallo, la plus grande garnison miliaire du pays. Un officier de l’armée a été tué dans les échanges de tirs entre mutins et loyalistes.

Selon nos informations, des militaires soupçonnés de velléités subversives ont été arrêtés à la veille des élections controversées du  22 mars dernier.

Ceux qui viennent d’être déférés ont-ils un lien avec les évènements survenus au camp Alpha Yaya Diallo ? Mystère pour le moment. Mais il faut dire que les « théories de complot » ne datent pas d’aujourd’hui. 

En mai dernier, plusieurs personnes ont été arrêtées à Conakry pour dit-on « conspiration d’un coup d’État » contre le Président Alpha Condé.  Nous ne savons pas la suite qui a été donnée à cette autre affaire.

A suivre…

Source Africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :