Tabaski 2020: 24 heures après, voici le discours d’Alpha Condé

Il aura fallu 24 heures après le jour de Tabaski cette année pour que les Guinéens voient le président de la République à la télévision nationale, donner sa traditionnelle interview à l’occasion des fêtes musulmanes. Alpha Condé en a profité pour évoqué un sujet qui préoccupe: la pandémie de coronavirus. Nous vous proposons ci-dessous l’intégralité de l’intervention du chef de l’Etat.

“A cause de cette maladie, nous n’avons pas pu fêter comme nous avons l’habitude de le faire. Le peuple doit comprendre que cette maladie doit être prise très au sérieux. Notre corps médical et tous les collaborateurs ont fait du très bon travail, ce qui fait aujourd’hui que la Guinée a un des meilleurs bilans.

Mais il ne s’agit pas d’avoir un meilleur bilan, il s’agit de mettre fin à cette maladie. Quand quelqu’un est positif et qu’il refuse de se faire hospitaliser, il commet un crime parce-que non seulement il peut se tuer, mais aussi, il peut entrainer la mort des autres. Il y a des gens aussi qui sont de véritables criminels. Des gens qui font de faux certificats. Toute personne qu’on prendra qui a fait un faux certificat sera condamnée en flagrant délit.

Donc il est absolument nécessaire que tous les gens positifs se fassent hospitaliser. Si on vous fait hospitaliser, au bout de dix, onze et douze jours, vous êtes guéris. Malheureusement les personnes atteintes de certaines maladies ou des personnes plus âgées sont les plus vulnérables.

Donc je fais appel au patriotisme de tous les Guinéens pour que tous les cas positifs se présentent à l’hôpital. Parce que quelqu’un qui refuse de se présenter alors qu’il est positif, nous sommes obligés de prendre des mesures parce-que c’est comme s’il voulait tuer volontairement des gens.

Que tout le monde porte les masques. Cette fois-ci aucun pays n’a pu envoyer de pèlerins à la Mecque. Je présente mes condoléances aux familles qui ont perdu les leurs, je souhaite bonne guérison à ceux qui sont malades. Je prie Dieu pour que cette maladie quitte rapidement notre pays mais aussi d’autres pays.»

Propos transcrits par la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :