Série de viols à Mamou : l’un abuse de sa sœur, l’autre couche avec la fille de son jeune frère…

Le phénomène de viol prend de l’ampleur à Mamou. Depuis début d’année plusieurs cas de viols ont été signalés dans la ville carrefour et ses environs. Deux cas d’incestes viennent d’être enregistrés dans cette préfecture de la moyenne Guinée.

Le premier cas a été commis par un jeune qui a violé sa sœur alors que le second concerne un homme de 40 ans et quelques qui a abusé d’une fillette de 11 ans. Le présumé violeur est le grand frère direct du père de la victime. L’acte s’est produit dans la sous prefecture de Tolo, plus précisément à Soumbalako Tossokeré.

L’auteur du crime a pris la fuite sous la complicité de son jeune frère qui est le père de la victime. L’OPROGEM de Mamou avait mis main sur le père avant de le libérer sous condition : celle de présenter son grand frère dans le plus bref délai.

« C’est avant-hier qu’on a été informé de deux cas de viols. Le premier cas c’est à Séré dans la commune urbaine où un jeune a violé sa sœur de même famille. Ils ont caché là-bas. Mais la mère de la fille est venue se plaindre. On est allé mais on n’a pas vu le jeune. Le second cas c’est à Soumbalako. Mais là, le violeur est le grand frère au père de la victime. Il est âgé de plus de 40 ans. Il a appelé la fille qui était au marigot pour abuser d’elle. Elle n’a que 11 ans. On a fait les examens et le viol a été confirmé à l’hôpital régional de Mamou. Elle a reçu tous les soins. Le violeur a pris la fuite mais sa famille connait où il est. C’est pourquoi son jeune frère qui est le père de la victime a été arrêté. Ils veulent camoufler l’affaire et gérer en famille. On a libéré le monsieur après s’être engagé de présenter son frère au niveau de la police. C’est ça la condition. Pour tous les deux cas, c’est les familles qui cachent les violeurs », déclare capitaine Alpha Bangoura officier de police chargé de l’OPROGEM à Mamou.

Source: Africaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :