Sékouba Kandia : « Ma femme et moi, Mory Kanté nous a pris comme ses propres enfants… Il a grandi avec ma mère »

Directeur général de l’ensemble instrumental choral national, Sékouba Kandja Kouyaté, a rendu à son tour un vibrant hommage au griot électrique, feu Mory Kanté, inhumé, ce mardi au cimetière de Kipé.

En marge de la cérémonie de levée du corps de l’illustre disparu à la morgue de l’hôpital sino-guineen, l’artiste musicien a rappelé les multiples dimensions et la grandeur d’âme du défunt.

« Mory Kanté fut un digne fils que Dieu avait offert à la Guinée. Tout ce que nous pouvons, c’est de prier pour le repos de son âme. De son vivant, il a bien su jouer son rôle de grand artiste tant en Guinée qu’à travers le monde, c’est pourquoi, nous sommes fiers qu’il soit guinéen… Mory Kanté fut une référence, un symbole qui a incarné toutes les valeurs humaines. Aujourd’hui, il constitue une référence pour la nouvelle génération d’artistes », a-t-il salué.

Le défunt de son vivant, avait bâti un patrimoine culturel inépuisable notamment un studio d’enregistrement. Et pour l’héritier de feu Sory Kandja Kouyaté, c’est un studio qui permet aujourd’hui aux artistes guinéens de se faire enregistrer à un moindre coût.

« C’est un studio qui nous permet de nous faire enregistrer à un moindre coût. Et tout le combat de Mory Kanté, c’était dans la dynamique d’aider la Guinée… Ma femme et moi, Mory Kanté nous a pris comme ses propres enfants, parce qu’il a grandi avec ma mère », a-t-il conclu dans un ton pathétique.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :