Sekou Koundouno : «Bafoe peut continuer à nier l’évidence et à salir sa main de sang…»

En réponse aux propos du directeur national de la police qui a défié le FNDC à fournir les preuves de l’usage des armes létales dans le maintien de l’ordre lors des manifestations, le responsable en charge des opérations du FNDC n’est pas, non plus allé du dos de la cuillère.

Sekou Koundouno estime qu’il n’est pas aisé de reconnaître sa faute quand on est donneur d’ordre.

L’activiste souligne que les crimes commis pendant les manifestations sont documentés et les auteurs répondront de leurs actes, tôt ou tard.

«Il est très difficile de faire un mea-culpa quand on connaît les conséquences d’être parmi les donneurs d’ordre de tirer sur des êtres humains comme des gibiers. Je crois que M. Bafoe qui est devenu un chasseur d’hommes qui a besoin d’une dose de responsabilité et de morale. Son nom hante des centaines de familles endeuillées à Conakry. Mais il arrivera un jour où chacun répondra de ses actes. Le FNDC ainsi que les organisations de la défense des droits humains documentent tous les crimes du régime sanguinaire dont il est un maillon fort et les exhiberont au moment opportun devant des juridictions impartiales. Bafoe peut donc continuer à nier l’évidence et à salir sa main de sang de ses concitoyens. La fin est très proche…Ce pays mérite mieux !!!», a répondu ce mercredi le responsable des stratégies et de la planification du FNDC.

Avec Mosaiqueguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :