Sanctions contre les journalistes : la HAC envisage désormais le retrait de la carte de presse en lieu et place de la suspension

C’est une nouvelle manière de sanctionner qui a été proposée ce lundi 3 mai, par le président de la HAC, à l’occasion de la remise officielle des cartes professionnelles de presse.

Désormais, la HAC, l’autorité de contrôle des médias en République de Guinée propose de ne plus suspendre un journaliste fautif, mais plutôt de procéder au retrait de sa carte professionnelle, qui lui permet d’exercer le métier de journaliste.

« On espère que chacun de nous veillera à ce que cette carte soit l’outil principal qui nous permette d’accéder aux sources d’informations. En tout cas au niveau de la HAC, nous vous proposons de ne plus suspendre un journaliste, mais de lui retirer tout simplement sa carte comme on le fait pour le permis dans la circulation, pour quelqu’un qui enfreint la loi. Et, pendant cette période, c’est lui qui sait comment il va exercer », a-t-il lancé.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :