Riposte contre Coronavirus: Sakoba Keita annonce des contacts de coronavirus à Labé, Siguiri et Faranah

Si l’on se fie à la déclaration du directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), plusieurs villes de l’intérieur du pays sont exposées au risque du coronavirus. Dr Sakoba Keita déclare que des contacts se sont faufilés pour aller se réfugier à Labé, Siguiri et Faranah.

Une information confirmée par le responsable en charge des personnes contacts au sein de l’ANSS. ‘’Le suivi des contacts est dispatché au niveau des communes. Au niveau de chaque commune, il y a des équipes qui travaillent sur les contacts à suivre. Chaque fois qu’on a la liste de l’aéroport, on les dispache en fonction des résidences’’, indique Dr. Moussa Koné.

Il assure que 30% des contacts du COVID-19 ne sont pas suivis à date. ‘’Ce sont des informations erronées qu’ils ont été données. Pour qu’on puisse aller les chercher, il faut savoir où ils habitent et il faut que nous ayons au moins un contact afin de pouvoir aller jusqu’à chez lui. Il y a aussi des contacts qui sont arrivés et recensés, mais qui sont allés pour l’intérieur du pays’’, explique-t-il.

Dr Sakoba Keita reconnait les faits et rappelle que ‘’nous avons demandé à tous les voyageurs en provenance des pays touchés de faire les 14 jours à Conakry. On a même retiré leurs passeports. Malgré cela, certains se sont faufilés pour aller à l’intérieur. Ils sont en train d’être décantés pour que nos équipes préfectorales d’alerte et de riposte d’épidémie puissent les suivre à l’intérieur’’.

Pour le moment, annonce le patron de l’ANSS,  de l’agence nationale de la sécurité sanitaire, ‘’nous avons des cas à suivre à Labé, Siguiri et Faranah. Il y a d’autres préfectures où ils ont en train de travailler pour que ces équipes puissent les suivre là-bas. Et en cas de suspicion, nous verrons si nous allons les emmener à Conakry’’.

Dr. Keita précise que son agence va réactiver certains centres de traitement épidémiologiques à l’intérieur du pays pour éviter de drainer tous les cas à Conakry.

Source Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :