Reprise des manifestations du FNDC : « c’est de la folie » (Elie Kamano)

Entre Elie Kamano et le FNDC, le divorce est définitivement consommé.

Après avoir pris ses distances du FNDC, le président du PGSD ne décolère pas contre les leaders du mouvement qui appellent à la reprise des manifestations politiques dès après la fête de Ramadan.

Interrogé ce samedi, l’artiste opposant a cloué au pilori cette annonce de ses anciens alliés.

« Je pense que c’est de la folie parce qu’aujourd’hui, comme vous le constater, je l’ai dit, on ne peut pas procéder à la même chose, à la même stratégie et s’attendre à un résultat différent. Ils parlent de manifestation, ç’a toujours été comme ça. Ils vont encore envoyer les enfants d’autrui dans la rue pendant que eux, ils seront à la maison, à l’abri, vous ne verrez aucun parent de près ou de loin de ces leaders dans la rue et surtout en ces temps de maladie que nous courront. C’est ça mon problème. Il faut être en adéquation avec nos idéaux. Tu ne peux pas dire que tu es dans un combat pendant qu’en réalité, tu ne te donnes pas les moyens qu’il faut pour aller au bout de ce combat. Et parmi les moyens qu’il faut, c’est leur présence sur le terrain. C’est d’ailleurs le plus grand moyen et le meilleur. Moi personnellement, si je suis arrêté, si je suis touché, ç’a un écho plus grand que lorsqu’un citoyen lambda est tué dans la rue. ça tout le monde le sait. Voilà, donc mon problème, les gens qui refusent de prendre des balles, des gens qui refusent d’être arrêtés, ces gens sont très mal placés pour demander aux gens de descendre dans la rue, c’est ça mon problème», a taclé ce samedi Elie Kamano.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :