Report des élections : une décision qui démobilise la mouvance présidentielle

Le président de la république, a cédé face à la pression de la communauté internationale en reportant de deux semaines, deux scrutins initialement fixés à ce dimanche, 1er mars 2020.

Une décision qui passe mal chez ses soutiens, qui il y a quelques jours, écoutaient leur champion, à l’occasion de sa récente tournée à l’intérieur du pays, donnant l’impression d’en avoir cure des récriminations venant de l’extérieur.

Depuis l’annonce de la nouvelle, un véritable rétropédalage, les soutiens du pouvoir, qui sont notamment à l’intérieur du pays, ne cachent pas leur et colère et indignation.

« Je suis déçu par la décision qui a été prise par le président. S’il savait qu’il allait capituler, il devait nous le dire, au lieu de nous rassurer, pendant que c’est du vent (excusez de peu). Il n’a qu’à faire ce qu’il veut de ses élections, ça nous intéressent plus » regrettent des soutiens au pouvoir, qui se sont confiés à notre rédaction.

Le principal adversaire du pouvoir d’Alpha Condé, pourrait désormais être la démobilisation dans les rangs de ses partisans.

Guineefutur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :