Réouverture de la frontière guinéo-malienne: soulagement du syndicat des transporteurs

A l’issue du coup d’État militaire qui a conduit à la destitution du président Ibrahim Boubakar Keïta, la CEDEAO avait décidé de sanctionner le Mali en fermant ses frontières avec ce pays membre pour disait t-elle, ramener l’ordre démocratique.

Après trois mois, l’institution a jugé nécessaire hier mercredi de lever ses sanctions contre le Mali.

Dans un entretien téléphonique qu’il nous a accordé ce jeudi 08 octobre 2020, Alpha Amadou Bah dit être satisfait de cette décision de la CEDEAO.

« C’est un sentiment de satisfaction qui nous anime ce matin et une joie pour les transporteurs. Mais quand les frontières sont fermées les transporteurs subissent d’abord les premières souffrances et les dernières souffrances reviennent aux populations puisque nous transportons beaucoup de choses de l’extérieur pour la Guinée, et la plupart des aliments quittent au niveau de Bamako pour Siguiri et Kankan. Tout ce qui est consommé en haute-guinée vient du Mali. Donc c’est une satisfaction pour nous», s’est réjouit le vice président de l’union nationale des transporteurs routiers de Guinée.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :