Rencontre entre syndicats et éducation: « les autres ne sont pas signataires, ils ne doivent pas être là-bas» ‘’Abdoulaye Sow’’

Pour Abdoulaye Sow, ne doivent discuter des résultats du recensement que ceux qui sont signataires du protocole d’accord du 10 janvier 2019, à savoir le Gouvernement, l’USTG et le SLECG.

« Nous pensons que pour discuter et envisager des résultats, il faut inviter à la table de discussions  ceux qui sont signataires du protocole, à savoir le gouvernement,  l’USTG et le SLECG… les autres ne sont pas signataires, ils ne doivent pas être là-bas. Ce sont les signataires du protocole d’accord du 10 janvier 2019. Mieux, c’est le SLECG qui est en grève», a tranché le secrétaire général de la FESABAG.

Et à la question de savoir si l’USTG et le SLECG, ont reçu des correspondances les invitant à prendre part à cette rencontre, Abdoulaye Sow répond : « On n’a  reçu aucun écrit nous invitant à la reprise des négociations », a-t-il indiqué.

Reste donc à savoir si le SLECG, à l’origine de la crise qui affecte en partie le secteur de l’éducation, daignera prendre part à cette rencontre.

Affaire à suivre !

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :