Rapport CEDEAO: le regard de Patrice Camara, membre du bureau politique du RPG

Les réactions suite au rapport de la mission technique de la CEDEAO se poursuivent sur l’échiquier politique guinéen. Patrice Camara, membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, livre sa lecture des faits.

«Les experts de la CEDEAO ont fait un travail responsable. En dix jours, les TDR ont été remplis et les conclusions qui ressortent de ce rapport indiquent les attentes qu’on avait tous sur le fameux lot des 2.438.992 électeurs porteurs de doutes. Même la CENI avait déclaré qu’ils ont été enrôlés sans être biométrisés.  Parce que les fiches légales n’étaient pas disponibles et je pense que c’est dans ce lot-là que se situe essentiellement tous les problèmes à la lecture du rapport de la CEDEAO», a-t-il entamé.

Il invite désormais la CENI à jouer sa partition en organisant très rapidement des élections. «La Guinée, membre fondateur de la CEDEAO et de l’Union africaine, nous sommes satisfaits d’avoir fait confiance à l’Afrique. Et l’Afrique nous a répondu avec responsabilité. La CENI doit maintenant écraser…et proposer une nouvelle date au président de la République après avoir consulté la Cour constitutionnelle qui est l’institution spécialisée pour indiquer selon la loi la procédure à suivre afin qu’il prenne un décret», à lancé Patrick Seny Camara.

Et de conclure: «le RPG a des commissaires à la CENI qui sont responsables au même titre que ceux de l’opposition pour exécuter les recommandations faites par les experts».

Source Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :