Qui sera le nouveau porte-parole du Gouvernement ? « Je ne suis ni candidat ni pressenti » (Damantang)

Le dernier Conseil des ministres a acté un changement majeur dans le gouvernement. Ce qui se profilait depuis plusieurs mois, à savoir l’absence de plus en plus remarquée du Porte-parole du gouvernement sur le terrain de la communication, a connu sa conclusion après ce qui a été présenté comme une « concertation » entre le Premier Ministre et le Ministre d’État, Aboubacar Sylla.

Ainsi, après trois années d’exercice du Porte-parolat du Gouvernement, il a été convenu que cette tâche soit exercée par un autre Ministre.

Avec cette annonce les spéculations de tous ordres ont immédiatement pointé leur nez dans les conversations, dans les couloirs des rédactions de médias publics et privés et, bien entendu, sur les réseaux sociaux : qui pour remplacer Aboubacar Sylla au poste de Porte-parole du Gouvernement ?

Tout naturellement, notre rédaction a contacté celui qui a exercé cette fonction pendant plus de cinq ans alors qu’il était également Ministre de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail : Damantang Albert Camara. L’actuel ministre de la sécurité, connu pour ses qualités de communicant nous a spontanément signifié qu’il n’était pas candidat à ses anciennes fonctions : « Je ne suis ni candidat ni pressenti. Par ailleurs, je ne crois pas qu’un ministère régalien comme celui que je gère s’accommode d’autres occupations avec toutes ces réformes à mettre en place. La tenue du Porte-parolat d’un gouvernement demande une organisation, une gestion presque à plein temps. Il y a d’autres sans doute mieux outillés pour tenir le poste ».

Qui alors ? Certains évoquent Amara Somparé, ministre de la Communication. Il est vrai que ce poste ministériel prédispose souvent son titulaire à assurer le Porte-parolat du gouvernement. Certes, il est jeune mais reconnu pour son talent.

Beaucoup penchent cependant pour Tibou Kamara, très proche du Président et en bon termes avec le Premier Ministre. Il est définitivement rompu à l’exercice de communication et bénéficie d’une expérience avérée dans la gestion des crises. Pour couronner le tout, il a de très bonnes relations dans le milieu de la presse.

Dans tous les cas, au moment où la communication gouvernementale s’illustre autant par sa rareté que par son incohérence, la question d’un véritable Porte-parolat est crucial et le temps presse. La qualité de la personne qui sera désignée enverra un premier signal sur la volonté des gouvernants de mieux se faire comprendre par les gouvernés.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :