Quand l’auditeur PwC épingle la gestion de la CAF

Opérations financières douteuses, virements en Estonie ou en Pologne, paiements en liquide, subventions de la Fifa difficiles ou impossibles à tracer, problèmes de gouvernance… L’audit du cabinet britannique PwC n’est pas tendre pour la Confédération africaine de football (CAF).

Le cabinet britannique PwC a effectué, en septembre et octobre 2019, un audit auprès de la Confédération africaine de Football (CAF), portant sur la période 2015-2019.

Le rapport qui en découle, et que Jeune Afrique a pu consulter, met en lumière des pratiques douteuses.

  • Une comptabilité opaque

PwC n’a pas pu accéder à toutes les données comptables. Celles de 2015, notamment, qui n’ont pas migré vers le système comptable JD Edwards. D’autres (janvier-juin 2015), n’ont pas été mises à jour. Le registre comptable, qualifié de « pas fiable » et « pas crédible », fait dire à PwC qu’il ne faut pas exclure des ajustements ou écritures frauduleux.

Des éléments de mauvaise gestion et d’abus de pouvoir ont été décelés. Il est question d’une comptabilité « pas organisée », de « manque de traçabilité de plusieurs transactions », ou encore « d’absence de pièces justificatives comptables. »

Source : JA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :