Prix du pain/Voici pourquoi Alpha Condé a fait changer d’avis « Big Up »

C’est désormais officiel. Le prix du pain reste inchangé sur toute l’étendue du territoire national. La précision a été donnée, ce mardi 19 janvier, par le ministre du Commerce, Boubacar Barry alias Big Up, lors d’une concertation qu’il a eue à Conakry avec les acteurs de la filière pain et des structures de défense du droit des consommateurs.

Cette rencontre a été l’occasion pour le ministre d’informer officiellement l’opinion nationale sur le prix du pain, après deux arrêtés : l’un augmentant le prix du pain et de la farine et l’autre annulant cette même décision.

Il a invité les acteurs de la filière à vendre au prix ancien. C’est-à-dire, « à 3 500 francs guinéens le double et à 1 500 GNF la baguette de 250g».

A la question de savoir pourquoi le président de la République a pris cette contre-décision, le ministre a affirmé, « ce qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est que le président de la République a des préoccupations que peut être nous, nous n’avons pas pris en compte lorsque nous avons décidé avec les industriels et les boulangers de revoir cette structure du prix. Le président a estimé que compte tenu de la pandémie et des conséquences de la pandémie sur les activités économiques du pays et de toutes les entreprises, ce n’était ni le moment ni la période pour perturber le marché ou créer de la surenchère».

« Donc il a donné des instructions fermes dans ce sens. Moi je suis au service du président de la République. En tant que ministre chargé du Commerce, donc d’appliquer la politique du gouvernement, conformément aux engagements du président vis-à-vis de la population. Donc je reçois des instructions, je les exécute. Et les instructions sont fondées. Je suis d’accord avec le président de la République, c’est pourquoi j’ai pris cet acte », a-t-il pris la peine de préciser.

Après cette rencontre avec le ministre, Diallo Mamadou Adama, président de la Coopérative nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée et Elhadj Alpha Oumar Sacko, président de l’Union nationale professionnelle des boulangers et pâtissiers de Guinée, ont assuré de participer à la « sensibilisation » pour que le prix revienne à la « normale ».

Ousmane Keita, président de l’Union des consommateurs de Guinée a remercié les autorités pour cette décision de ne pas augmenter le prix du pain. Il a demandé « à tous les boulangers qui sont aussi des consommateurs, des citoyens, d’être citoyens jusqu’au bout et d’accepter de baisser le prix du pain ».

Avec Guinee7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :