Prix du carburant à la pompe: le gouvernement perd 140 milliards fg selon le premier ministre

Depuis quelques jours, une possible augmentation du prix des produits pétroliers alimente la cité. Avec la hausse du baril à l’international, il y a crainte que le gouvernement procède à un réajustement juste après le mois le ramadan.

Interpellé sur la question cet après-midi dans l’émission « on refait le monde » de nos confrères de Djoma médias, le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana a évoqué un contexte compliqué. Selon lui, la situation persiste depuis plus d’un mois et que le gouvernement perdrait 140 milliards de fg. 

《Le gouvernement perd. Pour le carburant, il y a une structure de prix qui éclate les revenus. Le gouvernement a ça, les distributeurs ont tant et les importateurs, les stockeurs, Chaque segment. Le gouvernement, ses segments sont entrain de se volatiliser et ça nous fait une perte. Un manque à gagner de 140 milliards Gnf. Le président de la République, c’est vrai, il a demandé qu’on augmente pas. Qu’on fasse l’effort de payer les 140 milliards aussi longtemps possible. Parce que le marché est volatile avec l’espoir que les prix vont baisser…c’est pourquoi, j’ai dit. J’espère que les prix diminuent mais si les prix ne diminuent pas, on sera obligé d’ajuster》prévient le chef du gouvernement.

Avec infochrono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :