Présidentielles 2020: Damaro explique qu’il est impossible de dialoguer avec l’UFDG et l’UFR

Les élections présidentielles pointent à l’horizon, mais les principaux partis d’opposition exigent l’annulation de la nouvelle constitution et la dissolution de l’Assemblée nationale. Pour le président de ladite Assemblée, Damaro Camara, en conférence de presse ce samedi, dans ces conditions, le dialogue inclusif annoncé par le chef de l’Etat n’est pas possible.

“J’ai fait relations économiques internationales mais les principes des négociations c’est de tout faire pour préserver aussi les intérêts de la partie en face. Mais quand on dit à l’avance que vous ne reconnaissez pas le président de la République, vous ne reconnaissez pas les élections, vous ne reconnaissez plus la CENI, vous ne reconnaissez pas la cour constitutionnelle, vous ne reconnaissez pas l’Assemblée nationale, avec qui allez-vous négocier ?”, a déclaré Amadou Damaro Camaro, face aux journalistes.

“Dans la négociation, poursuit Damaro Camara d’un ton ferme, on négocie sur le possible, on ne négocie pas sur l’impossible. Et de toute façon, et dans l’ancienne constitution et par la nouvelle, ce n’est pas par des accords des politiques qu’on peut dissoudre une Assemblée. Et surtout quand on demande de ne plus reconnaitre tout ça et de faire venir la communauté internationale pour remettre la Guinée sous protectorat”.

Source: Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :