Présidence de la nouvelle Assemblée nationale : cacophonie entre Alpha Condé et ses nouveaux députés

Les députés de la majorité présidentielle, s’activent à trouver un candidat de ‘’consensus’’, pour la présidence de la nouvelle assemblée nationale.

Dans cette perspective, le Président Alpha Condé, est à la manœuvre. La commission qu’il a mise en place, à cet effet et qui est chargée de trouver la personne ‘’providentielle’’, se buterait contre des appétits que nourrissent certains cadors, pour le poste.

Selon nos informations, le Chef de l’Etat voudrait que sa promesse d’avoir un forestier à la tête de l’assemblée, demeure.

« C’est une promesse qui est caduque. Ce moment est révolu », considèrent des soutiens de Amadou Damaro Camara, qui ne ferait d’ailleurs plus mystère de sa candidature. Il en est de même du président sortant de l’ancien parlement, Kory Koundiano.

Les négociations ouvertes en vue de trouver le choix qui ferait l’unanimité, ont été souvent interrompues. En cause, les décès successifs de l’ancien Président de la CENI, Me Salif Kébé et de l’ancien ministre secrétaire général du Gouvernement, Sékou Kourouma, un des membres fondateurs du RPG.

Il y a aussi le décès du jeune frère du ministre d’Etat Dr Mohamed Diané. Ce qui a rendu indisponible celui-ci, qui serait pourtant le maillon fort de la commission à cause de sa personnalité et de la légitimité dont il jouit au sein du parti.

On apprend, sauf changement de programme, qu’une nouvelle rencontre est prévue ce lundi 20 Avril, entre le Président de la République et les députés de sa majorité.

Une nouvelle retrouvailles qui risque de ne pas aboutir à un consensus.

Toute chose qui pourrait ainsi conduire à un éventuel report de la session inaugurale du nouveau parlement, prévue ce mardi 21 Avril.

A suivre !

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :