Pour des élections transparentes en Guinée, l’UA et la CEDEAO recommandent l’établissement d’un fichier électoral fiable

Les élections législatives et référendaires, initialement prévues le dimanche 1er mars, ont été repoussées de deux semaines par le président de la République, Alpha Condé.

Dans un communiqué conjoint publié lundi, les commissions de l’Union africaine et de la CEDEAO déclarent avoir pris acte de la décision des autorités guinéennes de reporter la tenue du double scrutin législatif  et référendaire.

Elles qualifient le report des élections de ‘’décision courageuse et importante’’ qui dénote, selon l’UA  et la CEDEAO, du souci d’apaisement et de transparence dans ce processus électoral.

Les commissions de l’Union africaine et de la CEDEAO souhaitent que le délai de report soit ‘’efficacement mis à profit pour renouer un dialogue serein et responsable entre tous les acteurs politiques et sociaux de manière à établir un fichier électoral fiable et à créer des conditions d’un scrutin crédible, libre et transparent’’.

Encourageant toutes les parties à renoncer à la violence et à privilégier le dialogue afin d’aboutir à des conditions consensuelles d’organisation d’élections apaisées, elles réaffirment leur disponibilité à accompagner la Guinée dans l’approfondissement de son processus démocratique.

Dans le camp présidentiel, le patron de la majorité, Amadou Damaro Camara, a déjà tranché la question du fichier électoral en indiquant qu’il est hors de question de reprendre le processus d’enrôlement des électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :