Plus de 200 chinois transportés en Guinée : le coup de colère du GOHA qui exige…

Dans la soirée d’hier mercredi 20 mai 2020, un avion d’Ethiopian Airlines a atterrit à l’aéroport International de Gbessia, avec à son bord plus de 200 chinois, venus pour les travaux de construction du chemin de fer Beyla-Boké.

Alerté, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaire (GOHA), a dans une déclaration mise à la disposition de la presse locale exigé du gouvernement le retour des guinéennes bloquées sur le territoire sénégalais depuis plus d’un mois.

«Certaines de nos compatriotes commerçantes sont bloquées au Sénégal, faute d’autorisation d’entrée en territoire guinéen, terre de leurs ancêtres, alors que plus de 200 chinois sont accueillis soi disant pour la construction d’un chemin de fer (une promesse de plus). Cette ignorance totale du sort de nos compatriotes en détresse prouve si besoin en était encore, le mépris de nos dirigeants face au sort du guinéen. Or, un Etat responsable est soucieux du sort de ses ressortissants, où qu’ils se trouvent. C’est pourquoi, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) invite tous les patriotes à se joindre à lui pour réclamer le retour en terre guinéenne de nos sœurs bloquées au Sénégal. Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) exige du gouvernement la prise des mesures appropriées afin de permettre à nos sœurs de retrouver leurs familles, surtout en cette période de pandémie», mentionne le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires dans ladite déclaration.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :