Plan de riposte Covid-19 : « sous forme de subvention, l’Etat a concédé environ 92 milliards de francs guinéens » (Ministre du commerce)

A la suite d’autres collègues du gouvernement, le ministre du commerce, était face à la presse vendredi, pour évoquer les efforts consentis par l’Etat notamment dans le secteur qui est le sien, dans le cadre de la phase 1 du plan de riposte contre le Covid-19.

A propos, à en croire Boubacar Barry, le gouvernement a dû concéder à d’importantes mesures d’allègements fiscaux dans le secteur du commerce, pour, a-t-il dit, réduire d’une part les pertes subies par les opérateurs et d’autre part maintenir les prix à la consommation.

« Sur la première phase de ces mesures, allant de janvier à fin mai 2020, avec un volume d’importation d’environ 230 000 tonnes de riz titrant 25% de brisure, devant engendrer environ 117 milliards de francs guinéens de recettes fiscales, l’Etat a concédé sous forme de subvention environ 92 milliards de francs guinéens. Soit 92% de subventions aux opérateurs. Le coût prévisionnel estimé de cette mesure au 31 décembre 2020, s’élèverait à près de 230 milliards de francs guinéens », a-t-il mis en avant.

Poursuivant, le ministre du commerce a mentionné que ces efforts consentis par le Gouvernement dans la 1ère phase de son plan de riposte, ont été renforcés dans la 2e phase, par la suspension du paiement des redevances sur la Demande Descriptive d’Importation (DDI) des denrées de première nécessité du 1 er juin au 31 décembre 2020.

« Cela représente un effort du Gouvernement d’environ 15 milliards de francs guinéens pour alléger les charges pour les opérateurs et surtout pour stabiliser les prix en gros au bénéfice des populations », a appuyé l’architecte Boubacar Barry.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :