Opération coup de poing de medicrime : le collectif des pharmacies parallèles, menace de s’attaquer aux officines privées

Le mercredi dernier, la brigade Medicrime, a engagé une opération coup de poing, contre la vente illicite des médicaments à Conakry. Plusieurs magasins et kiosques ont été fermés, leurs tenanciers interpellés et déférés au PM3 de Matam, a-t-on constaté.

Réagissant contre cette opération appelée coup de poing, le porte-parole du collectif des ONG des pharmacies parallèles de Guinée, a demandé la libération immédiate des personnes interpellées, avant de mettre en garde les pharmaciens d’officines privées.

« Nous demandons leur libération immédiate, nous sommes tous des guinéens, ceux qui sont derrière cela doivent savoir qu’ils ont une très grande quantité de marchandises dans leurs pharmacies. Si toutefois, ce secteur informel qui regroupe les commerçants, tombent sur une pharmacie à Conakry, ils vont prendre les conséquences. S’ils continuent de cette manière, on serait obligé de s’attaquer aux pharmacies et s’en prendre à leurs agents sur le terrain» a-t-il mis en garde sous le sceau de l’anonymat.

Selon lui, à Sangoyah, où deux personnes ont été arrêtées, les revendeurs ont perdu 200 millions GNF, à Tombolia , 50 millions GNF, à Gbèssia  30 millions GNF, pour ne citer que ceux-là.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :