N’Zérékoré : les albinos attirent l’attention de l’État sur leur situation…

Les 13 juin de chaque année marquent la journée de sensibilisation à l’albinisme, cette journée a été décrétée par les Nations unies. Mais cette année est arrivée dans une situation sanitaire au Covid-19 qui sévit dans le pays.

A l’occasion de cette journée, les albinos de N’Zérékoré ne sont pas restés indifférents. Ils dénoncent les discriminations dont ils font face à longueur de journée.

Malgré la célébration de cette journée et les plaidoyers faits pour le bien-être des Albinos, nombreux sont ceux qui sont ridiculisés, rejetés et stigmatisés dans la société. Antoine Tolno est le président des albinos de Kankan << ils sont stigmatisés et mis à l’écart à l’école >>.

Il y a quelques mois le gouvernement avait promis d’intégrer les albinos diplômés à la fonction publique et une loi pouvant leur protéger allait être votée, mais jusque-là cette promesse tarde à être réalisée. Nous a dit Pé Bayor Mamy coordinateur régional de l’organisation pour le bien-être de la Guinée OBEA.

Ces albinos demandent à l’État de réaliser les promesses tenues pour leur bien-être et aux personnes de bonne volonté de leur venir en aide afin qu’ils puissent être épanouis et aspirer aux mêmes droits que tous.

Germaine Héroïne Koivogui notre correspondante depuis NZérékoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :