Nouvelle Constitution : les Etats-unis se disent confus face à la volonté du président Alpha Condé

Dans une interview accordée à Christophe Boisbouvier de Rfi, le secrétaire d’État américain adjoint aux affaires africaines a tout d’abord dénoncé l’ « intention » qui se cache généralement derrière les projets de modification constitutionnelle en Afrique,

« nous considérons que chaque pays a le droit de décider quel est son système politique et quelle est sa constitution, mais là où nous avons un problème, c’est quand les dirigeants changent une constitution uniquement pour se maintenir en place (…) », a dénoncé Tibor NAGY.

Face à la question de savoir si c’est le cas aujourd’hui en Guinée, le Monsieur Afrique de Donald Trump dira qu’il ne sait rien pour le moment et que Washington suit de près les évènements de Conakry, « je ne sais pas, je ne sais pas (…) Nous surveillons cela de très près. Il y a eu des évènements très inquiétants avec des violences de part et d’autre. Des manifestations violentes et une répression violente (…) Notre ambassadeur est très impliqué (…) Et à Washington on regarde également cela de très près (…) », a-t-il déclaré.

Guineefutur224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :