Nabayagate-Tibou Kamara dénonce le procureur qui enquête sur la ministre: «le mandat qu’il a reçu c’est de poursuivre les journalistes»

C’est une sortie qui vient relancer le fameux prétendu détournement de plus de 200 milliards de francs guinéens par la ministre de l’Enseignement technique. Le ministre Tibou Kamara, était ce mardi chez nos confrères de Djoma média où il est largement revenu sur cette affaire qui le tient à cœur.

Selon Tibou Kamara, qui dément l’existence de toute procédure contre la ministre Zenab Dramé, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum, a semé une confusion en allant au-delà des instructions qui aurait été données.

Le procureur avait annoncé l’ouverture d’une procédure à deux volets. Celle-ci consistait non seulement à vérifier les accusations des journalistes qui parlent d’un détournement de plus de 20 milliards de francs guinéens, mais aussi savoir si la ministre est coupable des faits allégués. Le même procureur s’est même opposé à une autre procédure enclanchée par la ministre parce que, selon lui, « elle va vite en besogne » et devrait attendre la fin de l’information judiciaire ouverte contre elle et les journalistes. Mais Tibou semble dire tout le contraire.

« J’ai entendu dire qu’on ne devrait pas reconduire la ministre en attendant la procédure judiciaire engagée contre elle. Il n’y a pas de procédure engagée contre la ministre. La seule procédure engagée c’est contre les journalistes pour établir la véracité de l’information », a déclaré Tibou Kamara qui explique que le procureur est allé au-delà des instructions qui lui ont été données par son ministre de tutelle, le ministre de la Justice.

« Ce n’est pas le mandat qu’il (procureur) a reçu. Le mandat qu’il a reçu, c’est de poursuivre les journalistes. S’ils ont raison, ce dont nous doutions comme le communiqué l’indique, en ce moment la ministre est mise en cause. S’ils ont tort, comme nous le pensions, en ce moment ils seront poursuivis pour diffamation. Il y a une seule et unique procédure que le gouvernement a demandée d’engager », a ajouté Tibou Kamara.

Parlant des ministres qui auraient dit à des journalistes qu’ils n’étaient pas d’accord avec le communiqué du gouvernement soutenant la ministre, Tibou Kamara les trouvent hypocrites. Quant au président de l’Assemblée nationale qui, lui aussi, a dénoncé cette solidarité du gouvernement à la ministre accusée de détournement, Tibou rappelle que c’est le parti au pouvoir qui est majoritaire à l’Assemblée et que donc la majorité parlementaire devait soutenir le gouvernement.

Avec Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :