Moyenne Guinée / Mamou: Rentrée triomphale de la délégation de l’UFDG et tire à boulet rouge la gouvernance Alpha Condé

De retour de Labé, après avoir été empêchés de tenir leur meeting samedi dernier à Mamou, Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, l’honorable Cellou Baldé et Djessira Traoré, on fait une démonstration de force ce mardi, 25 février 2020, dans la préfecture de Mamou.

Accueillis à 7 km de la rentrée de la ville par des centaines de personnes, ces cadres de la principale formation politique de l’opposition, ont triomphalement traversé la ville, requinqués par des partisans massivement mobilisés.

Tout au long de leur trajet, ces militants, à bord des véhicules, des motos, certains à pieds, entonnaient des propos très hostiles au candidat Sanoussy Bantama Sow, originaire de Mamou. « Ô Hersi ! Bantama Hersi ! », qui signifie en français : « il a honte ! Bantama a honte ! », Pouvait-on entendre au milieu de la foule.

Dans la foulée, un membre de l’antenne FNDC martèle:

« Mamou s’est exprimé, Mamou a montré sa force. Le 1er Mars, il n’y aura pas de vote. Nous ne voterons pas avec ce fichier corrompu. On n’acceptera pas qu’on tripatouille la constitution, nous sommes prêts à la défendre avec tous les moyens légaux. Amoulanfé », martèle le responsable en charge de la communication de l’antenne locale du FNDC.

La maison des jeunes non ouverte pour eux, c’est dans le quartier poudrière que ces responsables de l’UFDG, ont pu tenir leur meeting.

L’honneur est revenu à la députée uninominale de Mamou de déclarer que Mamou n’est un fond de commerce.

« Nous n’avons pas d’argent pour distribuer à la population de Mamou. Mamou n’est pas vendable. On ne  peut pas acheter Mamou. Ceux qui ont pris des milliards pour venir se coucher dans les hôtels et repartir, ça c’est leur problème. Le professeur Alpha Condé n’a qu’à connaitre que Mamou reste UFDG, toute la Guinée reste UFDG », lance Djessira traoré.

Ensuite, ce fut le tour du député uninominal de Labé Cellou Baldé, d’assurer : « Le pouvoir d’Alpha Condé est tombé avant-hier à Mamou. Nous sommes venus pour enterrer ce pouvoir, parce qu’il n’y aura pas de troisième mandat en Guinée, même dans un rêve », martèle le député.

Enfin, le vice-président de l’UFDG n’a pas non plus été tendre envers la gouvernance Alpha Condé dans son intervention.

« Depuis que Monsieur Alpha Condé est au pouvoir, 114 jeunes à la fleur de l’âge ont été assassinés, il n’y a pas eu de compassion de la part du gouvernement, il n’y a pas eu de justice pour eux. La particularité, c’est que 40% de ces jeunes tués sont tous de Mamou. Nous disons que c’est inacceptable…», martèle Fodé Oussou Fofana.

Ce mardi, la ville de Mamou est restée sous haute surveillance. Au niveau des tous les grands carrefours, on remarquait la présence des pick-up de la gendarmerie.

Tout le commerce est resté fermé.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :