Mory Diané décédé du COVID-19 : des témoignages qui font froid dans le dos et qui mettent en cause la prise en charge des malades

Le COVID-19 fait une nouvelle victime en Guinée. Mory Diané, admis au centre de traitement de Donka, ce jeudi 16 Avril 2020, est décédé dans la soirée du même jour.

Il était 21h, quand cet homme affaires, arrivé malade, sans assistance de médecins, s’est battu en vain contre la mort.

«  Il est arrivé à 11h hier (NDLR : jeudi 16 avril), un peu souffrant. Il nous a dit qu’il était à l’hôpital sino-guinéen.   Apparemment, aucun membre de sa famille n’était informé de sa présence ici, parce que, c’est ici, il a prêté un téléphone pour informer sa femme. Il est parti dans les toilettes, c’est là-bas, il a fait une crise. Il est tombé et il en est décédé à 21h», a  témoigné  un autre patient avec qui la victime partageait la cabine.

«  Ce qui est frustrant, c’est que le monsieur est tombé dans les toilettes de 18h à 21h, il n’y avait aucun médecin pour le secourir. Les médecins sont arrivés pendant que c’était trop tard », a ajouté notre interlocuteur très ému,  aux bords des larmes.

 Il poursuit en disant que c’est ce matin, quand sa femme a appelé le même numéro pour s’enquérir de l’Etat de santé de son époux, qu’on lui a annoncé la triste nouvelle.

Cela relance la qualité de la prise en charge des malades atteints du COVID-19 en Guinée.

À préciser que le défunt connu pour être très affable et serviable, était le frère cadet du ministre d’État chargé des affaires présidentielles, ministre de la défense nationale.

Source Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :