Modification de l’article39 du Statut général des fonctionnaires : Aboubacar Soumah parle-t-il vraiment au nom de tous les travailleurs ?

Alors qu’il n’était entouré que d’une dizaine d’enseignants dont trois femmes membres du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) au cours du point de presse qu’il a animé le mardi 13 Avril 2021 pour réclamer la modification de l’article 39 du statut général des fonctionnaires, le secrétaire général du SLECG a déclaré qu’il parle au nom de toutes les organisations syndicales guinéennes.

« J’ai parlé au nom du moment syndical guinéen », a soutenu Aboubacar Soumah en dépit de l’absence des autres leaders syndicaux.

« C’est une loi qui est prise entre 2019 et 2020. Et c’est parce que le SLECG a eu à revendiquer ses droits légitimes que cette loi-là a été votée. Sinon, depuis l’avènement de la troisième république jusqu’en 2019 cela n’a jamais été. On n’a jamais parlé de ça. On peut dire que c’est une loi qui a été votée contre le SLECG. Mais pour nous, c’est contre tout le mouvement syndical. Ce n’est pas le SLECG qui est seulement visé. C’est tous les syndicalistes. Ce n’est pas le seulement le SLECG qui travaille. Ils ont dit tout travailleur d’État. Donc ce n’est pas le SLECG qui est visé. C’est l’ensemble des travailleurs qui sont visés », a expliqué Aboubacar Soumah qui signe ainsi son retour dans la presse après plusieurs mois de silence radio.

Pour rappel, l’article39 du statut général des fonctionnaires stipule que tout fonctionnaire admis à faire valoir ses droits à la retraite perd sa fonction syndicale.

Reste donc à savoir si cette position du général Aboubacar Soumah qui a fait valoir ses droits à la retraite l’année dernière, est vraiment partagée par les autres syndicalistes.

Avec Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :