Mis aux arrêts à Dinguiraye, deux députés de l’UFDG contraints de marcher plusieurs kilomètres en pleine nuit

Le député uninominal de Dinguiraye Fodé Bocar Maréga a été arrêté à la veille du double scrutin législatif et référendaire par des agents des forces de l’ordre. Ce cadre issu des rangs de l’UFDG promet de porter plainte contre les auteurs de son arrestation musclée.

‘’J’étais assis à la terrasse quand des hommes en uniforme sont rentrés dans ma cour en disant que le préfet a besoin de moi. Quand j’ai demandé s’ils avaient un mandat, ils ont commencé à crier sur moi, me rouer de coups en me trainant jusque dans leur voiture. Entre-temps, ils ont pris tout mon argent, mes téléphones et m’ont embarqué de manière violente avec toutes sortes d’injures’’, raconte Fodé Bocar Maréga.


Le député de Dinguiraye qualifie de kidnapping son arrestation et affirme qu’e les agents lui ont fait le tour de la ville de Dinguiraye avant de le débarquer à Bissikirima en compagnie d’un autre élu de l’UFDG.


‘’Ils m’ont amené d’abord à la gendarmerie, puis au camp. Une fois au carrefour de Dinguiraye, on m’a dit de descendre et de monter dans un autre véhicule. C’est dans cet autre véhicule que j’ai trouvé le député Alpha Ousmane Diallo. De là, on nous a amenés à Bissikirima’’, rembobine le parlementaire.


‘’A Bissikirima, on nous a embarqués dans un autre véhicule et conduits à la gendarmerie de Dabola. A 15 km de Dogomet, on nous a dit de descendre en pleine brousse. Ils nous ont laisse là-bas sans torche. On a marché 7 Km en pleine nuit pour arriver au carrefour Kambaya’’, s’insurge Fodé Bocar Maréga, promettant de porter plainte contre les forces de l’ordre.

Avec Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :