Ministre de la Sécurité, Albert Damantang révèle : « A Porèdaka…on a pris en otage les délégués d’un candidat aux élections »

Dans un point de presse ce lundi, le ministre de la sécurité et de la protection civile a fait des révélations sur l’effectivité du phénomène de prise d’otage en Guinée.

En marge du double scrutin du dimanche dernier, Albert Damantang Camara, a révélé que des responsables politiques d’un parti politique, ont été pris en otage dans la sous-préfecture de Poredaka.

 «…À Porédaka (Mamou), on a assisté à une prise d’otage. On a pris en otage des délégués d’un candidat aux élections. Et pour leur libération, les ravisseurs ont exigé qu’à Mamou, on libère des prisonniers. On est arrivé à ce stade-là! Je viens d’apprendre que les deux personnes ont réussi à s’échapper. On en saura plus, parce qu’apparemment, les ravisseurs ont été identifiés », a-t-il indiqué devant la presse, lundi.

Le ministre a par ailleurs regretté que lors du scrutin du dimanche, plusieurs familles, pour avoir accepté d’aller voter, aient été assiégées à leurs domiciles à Jean-Paul 2, Kakimbo, Tobolon, Sonfonyah…

« Ces familles ont été assiégées avec des personnes qui avaient des armes à feu, des armes de chasse de calibre 12 et des armes de guerre », a-t-il dénoncé.

Face à ces situations, le ministre Damantang a redit toute la détermination qui est celle des services de sécurité, à mettre hors d’état de nuire, les fauteurs de troubles et auteurs de tous les crimes à travers le pays.

Source Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :