Médiation des ressortissants de Kouroussa : les orpailleurs posent des conditions

Une délégation de cadres et ressortissants de Kouroussa à Conakry conduite par le député Mory Condé, est dans le Hamana pour ouvrir des concertations avec les parties impliquées dans la crise qui secoue cette préfecture de la Haute Guinée.

Cette rencontre qui s’est tenue dans l’après-midi de ce jeudi 22 avril 2021 à la place publique de Kouroussa, a permis à ces ressortissants d’ouvrir certes des négociations pour une résolution du problème, mais sans aller loin.

Les orpailleurs dont le mouvement a déclenché la crise qui a engendré des ramifications, ont pris la parole en premier et ont posé des conditions avant toute forme de négociation.

Celles-ci sont :

1- La libération immédiate de leurs collègues au nombre de trois (3) arrêtés et détenus à l’issue de leur mouvement ;

2- La restitution des motos des orpailleurs saisies par des hommes en tenue militaire pendant la manifestation et logées au Camp militaire de Kouroussa ;

3- Le départ du préfet de Kouroussa ;

4- L’obtention d’une portion de terre a exploiter à Kotounindo avant les activités proprement dites de la société minière KGM.

La porte-parole des femmes travailleuses de mines, qui a fait savoir aux membres de la mission que le lieu litigieux était clandestinement exploité par des militaires et des Burkinabé, a fait des révélations.

«Nous femmes qui venons dans ce site a la quête de l’or, payons chaque jour 20.000 GNF aux militaires pour descendre dans la mine. Et, si une femme ne paie pas ce montant, elle est obligée de se livrer aux militaires pour faire l’adultère», a-t-elle révélé devant la masse.

Les missionnaires qui ont fait part de leur étonnement par rapport à la détention des trois (3) orpailleurs, ont annoncé avoir demandé au préfet de les mettre immédiatement en liberté.

«Nous avons aussi présentés nos condoléances aux familles éplorées. Nous vous demandons tous de rester calme. Avant de rende compte a qui de droit, nous allons rencontrer le doyen d’âge et tirer une conclusion», a promis un des membres de la mission.

Par ailleurs, il faut noter que la rencontre s’est déroulée dans une atmosphère très tendue.

Nous y reviendrons !

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :