Massacres du 28 septembre 2009 : Me Hamidou exprime sa désolation pour la non tenue du procès ce mois de juin

L’ouverture du procès du massacre du 28 septembre 2009, était annoncé ce mois de juin 2020 par le ministre de la justice garde des sceaux Mamadou Lamine Fofana, devant le conseil des droits de l’homme des Nations Unis à Genève.

Interrogé ce samedi 13 juin, un des avocats des victimes du massacre du 28 septembre 2009, a exprimé sa désolation de voir que ce procès tant attendu ne s’ouvrira pas ce mois de juin, comme prévue.

« Nous sommes vraiment désolé du fait que le procès ne s’ouvre pas au mois de juin pour deux raisons principales. La première, le site abritant le procès n’est pas achevé et pour terminer ce bâtiment, il faut voir entre le mois de décembre ou janvier 2021. Et pour l’ouverture du procès il faut s’attendre au mois de mai 2021, s’il y a la volonté politique. Et la deuxième raison, c’est la pandémie covid-19. Nous voulons que ce procès soit juste et équitable « , souligne Me Hamidou Barry.null

Poursuivant, il a confié avoir effectué une visite hier vendredi, sur ledit chantier pour constater l’effectivité des travaux de construction.

« Hier j’étais là-bas, mais ce que je peux vous dire, ils sont jusqu’à présent au niveau du rez-de-chaussée. S’ils accélèrent les choses, la construction sera terminée d’ici décembre. Mais nous le regrettons et nous sommes peinés et gênés devant les victimes », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que depuis 2010, le procès peine à s’ouvrir. Même si, beaucoup d’observateurs estiment qu’avec une volonté du pouvoir actuel, les victimes auraient déjà fait leur deuil.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :