Manifs du FNDC pendant les examens : Souleymane Keïta parle d’irresponsabilité

Le démarrage des examens nationaux est prévu le 5 août 2020 sur toute l’étendue du territoire guinéen.

Le lendemain 6 août, alors que des élèves doivent être en plein examen, le FNDC appelle à des manifestations à Conakry et environs, pour dit-il barrer la route à un coup d’Etat civil, surtout que le RPG Arc-en-ciel désignera ce jour, le président Alpha Condé comme son candidat à la prochaine présidentielle.

Pour Souleymane Keïta du parti au pouvoir, appeler à des manifestations en période d’examen, c’est de l’irresponsabilité.null

“Nous avons à faire à une opposition de mauvaise foi, animée de la volonté de nuire à la République. Le démarrage des examens nationaux n’est pas leur problème. Les enfants ont mis pratiquement trois mois sans aller à l’école. Maintenant que le gouvernement se bat pour rattraper le temps perdu et organiser les examens nationaux, c’est ce jour que vous vous organisez des manifestations. C’est irresponsable”, a dénoncé Souleymane Keïta.

Le député se dit toutefois convaincu que ces manifestations appelées par le front, seront sans succès.

“Nous savons tous que quand l’opposition manifeste, c’est pour faire de la violence… Mais, comme le peuple est suffisamment mûr pour comprendre la position des uns et des autres, nous sommes convaincus que c’est une manifestation qui va être boycottée. L’Etat est là et il veillera à ce que les enfants puisse aller faire leurs examens de fin d’année”, a-t-il lancé lors d’un entretien téléphonique avec notre rédaction, ce jeudi 30 juillet 2020.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :