Manifestations en Guinée: Un journaliste français agressé par des policiers…

CONAKRY-Un journaliste français a été agressé ce jeudi 5 mars 2020 par des policiers alors qu’il filmait les exactions des forces de l’ordre sur des citoyens à Wanindara, en banlieue de Conakry.

Thomas  Dietrich  a été brutalisé, son téléphone retiré. Sur twitter, il a décrit la scène : « En#Guinée, le président Alpha Condé a interdit une marche pacifique réclamant son départ. J’ai filmé un manifestant passé à tabac et les forces de l’ordre n’ont pas beaucoup apprécié. Menaces de mort. Coups à l’épaule pour m’arracher mon téléphone. Armes braquées sur moi », a-t-il expliqué dans son twitt.

Thomas Dietrich parcourt la Guinée depuis des mois pour raconter la contestation liée au projet de troisième mandat d’Alpha Condé. Ce n’est pas la première fois qu’il soit agressé par les forces de l’ordre alors qu’il couvre les manifestations.

Il est l’auteur du reportage  « En Guinée, ce n’est pas une révolte, mais une révolution ». Dans ce long article, il a divulgué un témoignage accablant du Gouverneur de la région de Labé, Madifing Diané qui a tacitement reconnu que les tueries enregistrées à Labé sont l’œuvre des forces de l’ordre.

Africaguinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :