Mamou/Covid-19 : «…ça ne va pas du point de vue respect des gestes sanitaires » (Maire)

Depuis la levée du couvre-feu à l’intérieur du pays, la plupart des gestes barrières sont foulés au sol dans la ville de Mamou, cela en dépit de la vitesse de propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.

Le maire de la commune urbaine a d’ailleurs fait une descente ce lundi, dans certains endroits de la ville, voici son constat :

« Nous avons visité une partie du grand marché, la rue commerciale, la route du Niger, le marché Pépékalé et le marché Theoughol, le constat amère que nous avons fait, c’est que ça ne va pas du point de vue respect des gestes sanitaires. Nous avons vu des seaux complément vides qu’ils (les commerçants) mettent devant leurs boutiques, pour dire qu’ils respectent les consignes. Des points de regroupement des fonctionnaires, des cadres sensés connaitre l’enjeu de cette pandémie, sont assis épaule contre épaule, sans bavettes, en train de causer. Les agents de sécurité sont là, ils ont reçu les consignes de verbaliser à 30 000 GNF, toute personne qui ne porte pas de masque. Mais ils voient les gens et ils passent, ça ne leur dit rien », déplore Amadou Tidiane Diallo, maire de la commune urbaine, qui promet de sévir dans les jours à venir.

Auprès de certains citoyens, nous avons cherché à savoir pourquoi ces mesures ne sont plus respectées. Voici leurs réponses :

« C’est parce qu’il n’y a pas actuellement de risque à Mamou et aussi je ne suis pas en contact avec des gens qui sont venus de Conakry ou d’ailleurs », indique Facino Touré, rencontré à bord d’une moto-taxi dont le conducteur ne porte pas aussi de masque.

« Le président a dit qu’à l’intérieur du pays c’est fini, sauf Coyah, Dubréka et Conakry. Ici y’a plus de couvre-feu. Donc on ne porte plus de bavettes. Même les agents de la police ne portent plus de bavettes », nous dit pour sa part, Aboubacar Camara.

Une situation qui ne contribue forcement pas à aider l’ANSS, qui se fixe pour objectif de maitriser la pandémie de Coronavirus, en 60 jours.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :