Mairie de Labé : Un détournement d’objectif de plusieurs millions de Francs constaté par une mission de contrôle

Dans un des récents articles, de nos confrères de Guinee7.com qui vous indiquions qu’une mission mixte du gouvernorat et de la préfecture de Labé, a effectué une inspection à la mairie de Labé pour contrôler la gouvernance et la gestion des finances par l’équipe du maire Mamadou Aliou Laly Diallo.

Après les « graves irrégularités » constatées par la mission d’inspection dans la gouvernance de la mairie, la gestion financière de la commune urbaine de Labé aussi connait des insuffisances. Un détournement d’objectif de soixante dix millions soixante quinze mille francs guinéens (70.075.000 FG) a été décelé par l’équipe de Ouremba Traoré, directeur de cabinet au gouvernorat de Labé. « Nous avons vu l’exécution du budget de la commune, nous avons constaté, que les budgets ne sont pas élaborés, adoptés et approuvés dans le délai. Le délai, c’est le 31 mars de chaque année selon la loi. Le 29 Avril 2019, il a été approuvé par l’autorité de tutelle de la commune (la préfecture) le budget de la commune urbaine de Labé. Toutes les dépenses exécutées hors délai, selon la loi ne sont pas autorisées ; c’est donc un détournement, mais un détournement d’objectif ; ça ne veut pas dire qu’ils ont pris l’argent pour leur poche. Nous avons constaté ça à maints endroits. Nous avons dit que les dépenses effectuées après le 31 mars, en principe devraient être remboursées par l’exécutif (communal). Car le budget est avant tout un acte d’autorisation. C’est le budget qui autorise les dépenses une fois qu’il est approuvé. Donc toutes les dépenses effectuées du 1erJanvier au 29 Avril 2019 qui s’élèvent à soixante dix millions soixante quinze mille francs guinéens (70.075.000 FG), nous avons dit que c’est un détournement que nous mettons au compte de l’exécutif», a précisé M. Traoré.

Par ailleurs, il insiste et signe que tout ce qui a été constaté par sa mission, a été reconnu par la mairie avant d’être consigné dans un rapport.

Toujours au niveau des finances, la mission dit avoir constaté que les procédures en la matière ne sont pas respectées. Par exemple, le cas d’achat de moyens de bases et autres équipements et fournitures de bureaux, la commune urbaine de Labé, n’utilise pas de factures, de bons de commandes, de bons de livraisons, encore moins de procès-verbal de réception. Des sorties d’argent de la caisse du receveur communal, sans que la régularité ne soit respectée, ont aussi été signalées par le receveur communal à la mission.

Avec Guinee7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :