Lutte contre la pandémie Covid-19 : le parti BL réclame que Conakry soit coupée du reste du pays

La quatrième force politique, Bloc Libéral se réjouit enfin de la déclaration officielle de Monsieur Alpha Condé sur les mesures annoncées contre le COVID-19 dans le pays.

Cependant, les mesures annoncées par Monsieur Alpha Condé sont d’une grande légèreté et sont le reflet du mépris de la vie humaine avec lequel il banalise la pandémie depuis la manifestation du premier cas en Guinée.

En dépit, des appels insistants du Bloc Libéral sur la nécessité de mettre en place des mesures urgentes contre le virus depuis l’apparition du premier cas le 14 mars 2020, le gouvernement s’est résigné à ne rien faire et s’est, au contraire, décider de poursuivre son projet de troisième mandat en violation des mesures mondiales conseillées par l’OMS contre la pandémie.

Mieux, au moment où les gouvernements du monde entier se mobilisent comme une seule nation, Monsieur Alpha Condé a de nouveau brillé par son refus d’un appel à l’opposition à l’union sacrée pour lutter ensemble contre la maladie.

Dès lors que notre pays a enregistré et continue d’enregistrer des cas confirmés de COVID 19, la nation tout entière est en danger. On ne peut se taire sur cette bombe et le gouvernement savait que la pandémie allait être gravissime, mais il a opté de faire comme si de rien n’était. Il n’est plus un secret pour personne que le virus circule à floraison dans le pays et largement propagé dans la capitale Conakry. Malgré les nombreuses mesures arrêtées par le gouvernement, le nombre de malades du Covid-19 ne cesse de grimper, au fil des jours.

En vue de limiter au maximum la propagation rapide de la pandémie dans le pays et au regard de la gravité de la situation qui prévaut, le BL demande au gouvernement de prendre au sérieux la lutte contre le COVID 19.

Loin de toute considération politique et partisane, le BL recommande vivement à Monsieur Alpha Conde et à son gouvernement de prendre des mesures drastiques qui s’imposent à la dimension de la pandémie. Il s’agit de :

  1. Mettre immédiatement la capitale Conakry en quarantaine, c’est à dire la coupée du reste des autres villes de l’intérieur du pays à compter du dimanche 29 mars 2020, pour environ 2 semaines. Car, la quasi-totalité des personnes infectées par le virus sont à Conakry, capitale du pays. Il est donc temps de contenir le virus à Conakry avec une prise en charge efficace des malades.
  2. Mettre largement à la disposition des laboratoires régionaux et préfectoraux, des Test PCR du COVID 19 pour un dépistage et une prise en charge rapide des malades.
  3. Procéder immédiatement au Test de tous les sujets contacts qui sont actuellement des milliers et qui font l’objet de suivi dans le pays par l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). Cela permettra d’isoler systématiquement les sujets malades du reste de la population avant qu’ils ne développent des symptômes.
  4. Mettre en place des mesures d’accompagnement en faveur des secteurs les plus touchés par les mesures annoncées, notamment le secteur de l’enseignement privé dont les écoles sont fermées, en accordant un paiement exceptionnel des primes aux milliers d’enseignants au chômage sans solde.
  5. Faire une baisse immédiate du prix du carburant à la pompe non seulement pour suivre le cours du baril sur le marché mais aussi pour soulager les Guinéens et le secteur des transports qui doivent désormais se plier aux mesures prises.

Le BL fait appel au sens de la responsabilité de l’Etat à réunir autour de lui tous les fils et filles de la Guinée, sans égard aux positionnements politiques, pour mener ensemble ce combat qui y va de la survie de notre nation.

Le BL tient à préciser que depuis sa déclaration No 73 du 18 mars 2020, il a  suspendu toutes ses activités de réunions de masse durant cette période de lutte contre la pandémie de COVID 19. Le BL invite ses militantes et militants à observer strictement des mesures barrières proposées par l’OMS et les autorités contre le virus.  Le BL exprime toute sa solidarité au corps médical de la Guinée qui, malgré les maigres moyens, devra faire face à la pandémie pour sauver des vies. Enfin, le BL souhaite prompt rétablissement à tous les compatriotes porteurs du virus et prie Dieu de protéger toute la population contre le coronavirus.

Fait à Conakry, le 27 mars 2020

Le Bloc Libéral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :