Lutte contre la pandémie COVID-19 : « il y aura nécessairement des millions de morts en Afrique » (Antonio Guterres)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé le continent africain à ‘’se réveiller’’ et à ‘’se préparer au pire’’ face à la menace du nouveau coronavirus. Interviewé vendredi par France 24 et de RFI, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé la communauté internationale à faire de l’Afrique sa priorité dans la riposte contre cette pandémie.


Le chef de l’’ONU estime à 3.000 milliards de dollars sont nécessaires pour faire face au coronavirus, avant de faire remarquer que la maladie est en train de se développer rapidement en Afrique.


‘’Dans les pays africains et autres pays du Sud, il y a très peu de capacités de réponse du point de vue médical et économique. Comme le président Macron l’a dit lors du G20, il faut absolument faire de l’Afrique une priorité de la communauté internationale’’, a déclaré Antonio Guterres.
‘’Ça veut dire un investissement massif (…). Il nous faut une mobilisation gigantesque, une priorité absolue. Parce qu’on a encore le temps, à mon avis, d’éviter le pire’’, a-t-il soutenu au micro de nos confrères.


Le secrétaire général de l’ONU a prévenu que ‘’sans cette mobilisation gigantesque, je crains qu’on aura en Afrique des millions et des millions de personnes infectées et même si la population est plus jeune que dans le Nord, que dans les pays le plus développés, il y aura nécessairement des millions de morts’’.


Il a indiqué que ‘’des risques de mutation du virus sont plus grands’’, en Afrique, tout en insistant sur le fait que ‘’s’il y a mutation, tous les investissements qu’on est en train de faire pour vaccins sont perdus. Et cette maladie reviendra du Sud vers le Nord’’.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :