Lourdes peines contre les violeurs : le club des jeunes filles leaders s’en réjouit et plaide pour la continuité

Pour freiner la recrudescence des cas de viol sur mineures en Guinée, de lourdes peines sont prononcées contre les violeurs par les tribunaux.

Pas plus tard qu’hier, deux hommes reconnus coupables de viol ont été condamnés dans la région de Mamou à 7 et 8 ans de prison ferme.

Une décision des autorités judiciaires appréciées par le Club des jeunes filles leaders de Guinée qui parle de prouesse dans la lutte contre ce phénomène dans le pays.

« Je pense que c’est un de plus pour nous les défenseurs des droits des filles, pour les familles et les mêmes victimes en question. D’abord, c’est un ouf de soulagement en voyant la condamnation de ces deux violeurs du côté de Mamou. C’est vraiment une avancée considérable dans la lutte contre ce phénomène et nous pensons que cela va permettre à ce que les autres violeurs soient découragés. Et je pense que nos cris de cœur portent fruit, parce que toutes les parties prenantes commencent à jouer leurs rôles », s’est réjoui Kadiatou Konaté, présidente par intérim de cette structure.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :